Accueil > Documents pédagogiques > Comprendre les œuvres d’art

Comprendre les œuvres d’art

mars 15, 2010

Les saints dans l’iconographie médiévale

Saint Augustin  ( 354430 ) : était un philosophe et théologien chrétien . ]Augustin se convertit au christianisme en 386 il devint évêque d’Hippone, dans la province romaine d’Afrique. Après saint Paul, il est considéré comme le personnage le plus important dans l’établissement et le développement du christianisme occidental.[

Saint Dominique : vers 1170 en Espagne et mort à Bologne en 1221, est le fondateur en 1216 de l’ordre des frères prêcheurs appelés dominicains. La règle de l’ordre accorde une large place à la prière liturgique et à la méditation. L’ordre ne doit avoir ni revenus, ni propriétés, et doit pratiquer la mendicité conventuelle. Seule est admise la possession du couvent par la communauté et de livres par chacun des frères. Chaque couvent se transforme en maison d’étude (studium) et chaque province dispose de centres d’étude biblique et théologique. Les prêcheurs se fixent dans les villes universitaires (Bologne, Paris, Toulouse, Oxford, Cologne) où la qualité de leur enseignement leur permet de briguer rapidement les chaires de Faculté. Saint Dominique est représenté muni d’une croix, d’un livre et d’un globe terrestre. Une étoile lui pare le front tandis qu’un chien noir et blanc portant une torche enflammée dans sa gueule l’accompagne et que des lys l’entourent. On l’associe à des qualités d’éloquence et de témoignage.

Sainte Catherine : Née à Alexandrie , Sainte Catherine se convertit au christianisme à la suite d’ une vision. Jésus, ému par sa ferveur, contracte avec elle un mariage mystique sous les yeux de Marie et de la cour céleste.  L’empereur Maxence lui propose un mariage royal, qu’elle refuse par fidélité envers son mari mystique. Humilié, l’empereur lui fera subir le supplice de la dislocation des membres sans succès, puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne. Elle finira décapitée le 25 Novembre 307. Sainte Catherine est aujourd’hui la patronne des filles à marier selon une tradition qui remonte au Moyen âge.

Sainte Cécile : Sa légende en fait une vierge qui, mariée de force, continua à respecter son vœu de virginité. Un passage de sa légende affirme qu’en allant au martyre elle entendit une musique céleste. Cette anecdote en fera la patronne des musiciens, des luthiers. On la représente avec une couronne de fleurs, un plant de lys, un instrument de musique et une épée.

Saint Georges : Martyr chrétien qui aurait vécu au IVe siècle – Saint Georges est traditionnellement représenté à cheval combattant un dragon pour défendre la princesse. Saint Georges, fils de chrétiens et officier de l’armée romaine, traverse un jour une ville terrorisée par un dragon qui dévore tous les animaux de la région et exige un tribut de deux jeunes gens par jour. Georges arrive le jour où le sort tombe sur la fille du roi. Au moment où elle va être dévorée, Georges tue le monstre et délivre la princesse. L’association entre la mise à mort du dragon (dont le souffle impur infecte l’air en répandant la mort) et le travail de bonification de l’homme (qui assainit les marais en éloignant le péril des pestilences) explique que Saint Georges soit protecteur de la ville de Ferrara.

Saint Jacques : C’est l’un des tout premiers disciples à suivre Jésus, et il est un de ses plus proches , parfois présenté comme le frère de Jésus . Il participe, avec Pierre et Jean, à des événements importants : la Transfiguration, l’agonie de Jésus au Mont des Oliviers. Jacques est cité parmi les témoins de la troisième apparition de Jésus après sa mort, sur les bords du lac de Tibériade (épisode de la pêche miraculeuse rapporté par saint Jean). Selon la tradition chrétienne, le tombeau de saint Jacques reposerait en Galice, dans la ville de Compostelle, . Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle se développa au Moyen Âge Les pèlerins avaient pour coutume de rapporter comme témoignage de leur voyage des coquilles , qu’ils fixaient à leur manteau ou à leur chapeau, d’où le nom de coquilles Saint-Jacques donné par la suite à ces mollusques.L’apôtre est souvent représenté en majesté , assis , ou en pelerin  -avec le bâton,  la besace, la calebasse (gourde), le mantelet (grande cape) et le chapeau de feutre à larges bords orné d’une coquille Saint-Jacques-  ou encore en chevalier.

 Saint François d’Assise : (1181-1226) fondateur de l’ordre des frères mineurs couramment appelé ou franciscains caractérisés par la prière, la pauvreté, l’évangélisation. Il change son habit  pour une tunique simple , la corde remplace sa ceinture. Il  se consacre à la prédication ,  gagnant son pain par l’aumône (ordre mendiant ). Il est canonisé dès  1228.

Saint Jean  Baptiste : né – 1 ou – 7 av. J.-C  personnage du Nouveau Testament, fut prédicateur en Palestine au temps de Jésus-Christ. La vie de Jean Baptiste est connue à travers les Évangiles, les Actes des Apôtres. Dans le christianisme, c’est le prophète qui a annoncé la venue de Jésus-Christ, qu’ il a baptisé sur les bords du Jourdain. Jean baptise Jésus et au sortir de l’eau tous virent l’Esprit saint « descendre comme une colombe et venir sur lui ».Il est aussi souvent représenté décapité , sa tête sur un plateau . 

Saint Jérôme :  Il est surtout connu pour ses traductions en latin de la Bible à partir du grec et de l’hébreu (la Vulgate). On le considère comme le patron des traducteurs . En 383, le pape Damase Ier  lui demande de traduire la Bible en latin. Durant les 34 dernières années de sa vie, Jérôme se consacre à l’écriture de l’Ancien Testament en latin à partir de sa propre traduction de l’hébreu et à rédiger ses commentaires sur la Bible. Jérôme est traditionnellement représenté en cardinal.,avec une croix, un crâne et une Bible pour toute ornementation de sa cellule.

Marie Madeleine : Elle serait née en l’an 3 .Selon le Nouveau Testament elle devint une des disciples de Jésus-peut-être la disciple femme la plus importante- et l’a suivi jusqu’à sa mort . Elle fut le premier témoin de la Résurrection de Jésus . Marie-Madeleine est très souvent représentée dénudée, avec les cheveux longs et dénoués.

Saint Marin : Vers l’an 300, un modeste tailleur de pierres nommé Marinus aurait quitté son île natale de Rab, en Dalmatie, pour s’installer dans la ville de Rimini en tant que maçon. Avant même que la grande vague de persécution contre les chrétiens lancée par l’empereur Dioclétien en 303 n’ait commencé, Marinus prit la fuite et se réfugia sur le mont Titano, situé à proximité. Un nombre grandissant de persécutés vinrent le rejoindre, et établirent ainsi sur le mont Titan une communauté chrétienne le 3 septembre 301.En 313, suite à l’édit de tolérance de Constantin et à la fin des persécutions, Marinus fut ordonné diacre par l’évêque de Rimini. Une patricienne romaine convertie au catholicisme, du nom de Donna Felicissima, lui fit par ailleurs don du mont Titano, dont elle détenait jusque-là la propriété. L’établissement définitif de la communauté de Saint-Marin est symbolisé par la mort de son fondateur à l’automne de l’an 366, et surtout par ses derniers mots: « Relinquo vos liberos ab utroque homine.  » (« Je vous laisse libres des autres hommes »).

Saint Martin : Représentation traditionnelle la plus fréquente de Saint Martin de Tours coupant son manteau pour le partager avec un pauvre.

Saint Maurelio Vescovo : Patron de la ville de Ferrara (ses reliques sont conservées à l’église San Giorgio).Considéré comme le protecteur de l’Eglise et du clergé.

 Saint Paul de Tarse (vers 10-67) Il n’a pas connu Jésus mais il est le premier à diffuser son message après sa conversion au christianisme sur la route de Damas .Il devient « l’âpôtre des Gentils  ».Par ses nombreux voyages il cherche à convertir les juifs et les paiens.Arrêté à Jérusalem , il est transféré à Rome parce qu’il est citoyen romain .Acquité une première fois , il est ensuite décapité vers 67, lors de la persécution de Néron.

Saint Pétrone : Pétrone est le saint patron de la ville de Bologne. Haut fonctionnaire romain Il partit quelque temps dans les « déserts » d’Égypte, puis revint à Bologne. La ville venait d’être pillée par les armées d’Alaric. Au XII ème siècle il fut choisi comme évêque et consacra sa fortune à relever Bologne de ses ruines. Il est à l’origine  de l’église de Santo Stefano. Il est représenté la ville à la main.

Saint Pierre : Disciple de Jésus de Nazareth. Né au début de l’ère chrétienne en Galilée et mort vers 65 à Rome, il est membre du groupe des Apôtres, Pierre a assisté et participé à plusieurs miracles ou évènements majeurs de la vie du Christ, Dans la tradition du catholicisme , il est le premier évêque de Rome et fonde ainsi la primauté pontificale dont l’actuel pape est le 265e successeur.[1]Son personnage a suscité un grand nombre d’œuvres artistiques ,représenté avec les clefs du salut des âmes et du Paradis. Pierre est crucifié la tête en bas car il refuse d’être crucifié comme Jésus.

Saint Roch : Il naquit à Montpellier vers 1340 et  mourut à Voghera en Italie vers 1376/1379. Il est le patron des pèlerins et de nombreuses confréries ou corporations : chirurgiens, apothicaires , menuisiers. .Son culte, très populaire, s’est répandu dans le monde entier Le corps de Roch fut transporté dans la ville de Venise. où il est toujours, hormis quelques reliques, dont un tibia, donné au XIXe siècle au sanctuaire Saint-Roch de Montpellier, qui possède également son bâton de pèlerin. Saint Roch est généralement représenté avec son chien.

Saint Sébastien : martyr qui aurait été tué lors des persécutions de Dioclétien au début du IVe siècle. Il est souvent représenté dans les arts, attaché à un poteau, le corps transpercé de flèches. il serait un Gaulois NarbonnaisNarbonne, une église lui est dédiée, construite sur le lieu présumé de sa maison natale). En tout cas, c’est à Milan qu’il fut élevé dans la foi chrétienne. À Rome, il est pris en affection par les empereurs Dioclétien et Maximien Hercule qui le nomment capitaine de la garde prétorienne, ignorant qu’il est chrétien. En l’apprenant, Dioclétien reprocha à Sébastien sa traîtrise et donna à ses soldats l’ordre de l’exécuter en le transperçant de flèches. « Et les archers le frappèrent jusqu’à ce qu’il soit recouvert de flèches comme un hérisson est couvert d’épines »[2]. Selon la légende, les archers, qui avaient beaucoup d’estime pour leur chef, auraient évité de viser le cœur, si bien que Sébastien ne succomba pas à ses blessures. Soigné par une jeune veuve nommée Irène, rapidement rétabli, il se rendit auprès de l’empereur pour lui reprocher sa cruauté à l’égard des chrétiens. Dioclétien le fit alors rouer de coups jusqu’à la mort et ordonna que son corps soit jeté dans les égouts de Rome (Cloaca Maxima). Les chrétiens purent cependant retrouver son corps et l’ensevelirent auprès des ossements des apôtres Pierre et Paul. Saint Sébastien, comme saint Georges, est un de ces saints militaires martyrs des premières églises chrétiennes, dont le culte débuta au IVe siècle et culmina à la fin du Moyen Âge, aux XIVe et XVe siècles. Mosaïque de la Basilique Saint-Apollinaire-le-Neuf (Ravenne, Italie), datée entre 527 et 565. Elle représente un cortège de 26 martyrs, dirigé par saint Martin et incluant Saint-Sébastien. Les martyrs sont représentés en style byzantin, dépourvus de toute individualité, et tous dotés d’expressions identiques. En tant que protecteur de la peste et patron des soldats, Sébastien a occupé une place très importante dans l’esprit populaire médiéval. Ainsi, il a été parmi les saints les plus souvent représentés par les artistes des périodes suivant la Peste Noire , du gothique tardif et de la Renaissance[4].Tous les grands peintres du moyen- âge et de la Renaissance ont peint leur vision du martyre par flèches de Saint Sébastien.

Saint Vital de Bologne fut esclave, martyr avec son maître Agricola à Bologne en 304.

Saint Vital de Ravenne Il fut enterré vivant pour avoir refusé d’abjurer la foi chrétienne, à Ravenne du temps de Néron. Une mosaïque le représente dans la basilique San Vitale à Ravenne, recevant la palme du martyr des mains du Christ.

Les quatre Evangélistes

Luc :Il exerçait la médecine et il suivit Paul lors de ses voyages .Il est considéré comme l’auteur du Troisième Évangile de Jésus Christ et des Actes des Apôtres. Luc est symbolisé par le taureau, animal de sacrifice.

Matthieu :Né en Galilée . Un des douze apôtres cités par les Évangiles. Dans la tradition chrétienne, il est souvent symbolisé par un homme ailé. Il écrivit le premier évangile et mourut martyr en  61. Selon qu’il apparaît comme collecteur d’impôts, apôtre ou évangéliste, Matthieu est représenté avec des balances de peseur d’or, l’épée du martyre ou le livre de l’Évangile qui, finalement, est son attribut le plus ordinaire. Matthieu est le saint patron des banquiers, des comptables.

Jean :Apôtres de Jésus. A ne pas confondre avec Jean le Baptiste. Son symbole en tant qu’évangéliste dans la tradition est l’aigle.Il assiste à la Transfiguration et à la Passion , reçoit la garde de Marie et accède avec Pierre au tombeau vide.

Marc : Il est disciple évangéliste des apôtres Pierre et Paul.Il traduit les écrits bibliques araméen et hébraïque en latin et rédige le second évangile sous la dictée des souvenirs de Pierre aux alentours de l’an 65 durant la captivité puis le martyre de Paul par les autorités romaines.Il quitte l’Italie pour retourner évangéliser en Égypte où il fonde l’Église d’Alexandrie, dont il devient le premier évêque. Il est capturé et martyrisé en 67. Sa dépouille fut conservée dans une petite chapelle mais au IX ème siècle  deux marchands vénitiens se débrouillent pour aller voler ses reliques. La basilique Saint-Marc de Venise est spécialement construite et il devient ainsi le saint patron de la Sérénissime avec son lion comme symbole de la ville. Marc était venu évangéliser la région par bateau et avait fait naufrage dans la lagune qui allait donner naissance en 452 à la Cité des Doges. Selon la légende un ange lui était apparu: Paix sur toi Marc mon évangéliste, tu trouveras ici le repos.

Divers

Archange : Dans la hiérarchie des anges : Gabriel , Michel et Raphaël .

Stigmates : Les cinq plaies du Christ qui apparaissent à certains saints (Saint François ).

Catégories :Documents pédagogiques
%d blogueurs aiment cette page :