Accueil > Lexiques historiques > LEXIQUE RAVENNE

LEXIQUE RAVENNE

mars 15, 2010

Abside : Espace de plan semi-circulaire ou polygonal situé derrière l’autel dans une église.

Agneau : L’agneau symbolise les premiers chrétiens martyrisés .

Apôtres : Les douze disciples choisis par Jésus et envoyés en mission.

Arianisme (Ariens) : Arius (280-336 ) prêtre d’Alexandrie vers 320, enseignait une doctrine fondée sur la négation de la divinité du fils (Jésus) et donc de la trinité. Le concile de Nicée en 325 condamna l’arianisme, le concile de Constantinople en 381 réaffirma cette condamnation, mais l’hérésie subsista longtemps chez les Goths , les Vandales , les Lombards jusqu’au VIe siècle. Autel : Table consacrée sur laquelle se célèbre la messe .

Basilique : Chez les Romains édifice civil de forme qui servait de tribunal ou de lieu de réunion où se traitaient les affaires commerciales. Elles furent utilisées par les chrétiens comme premières églises. Les basiliques chrétiennes ont conservé le plan rectangulaire divisé en trois nefs par des rangées de colonnes.

Baptistère : Edifice religieux indépendant de l’église destiné au baptême par immersion , contenant des fonts baptismaux et abritant en son centre un bassin.

Bas –relief : Sculpture se détachant sur une façade, une paroi.

Byzance : Ancienne cité grecque située à l’entrée du Bosphore, sur une partie de l’actuelle Istanbul. La cité reconstruite par Constantin est renommée Constantinople en 330 après J-C, elle deviendra la capitale de l’empire romain d’orient jusqu’à sa conquête par les Turcs en 1453.

Calice : Vase d’or contenant le vin du sacrifice de la messe (porté par Théodora).

Campaguia : Chaussures pourpres de l’empereur byzantin.

Campanile : Clocher en principe séparé du corps de l’église.

Chapiteau : Partie supérieure de la colonne généralement décorée de feuilles d’acanthe comme dans les chapiteaux corinthiens.

Chœur : Partie de l’église réservée au clergé située au-delà du transept. Il se compose de l’abside et d’une ou plusieurs travées.

Clamide pourpre : Manteau fait d’une pièce rectangulaire fixée au cou par une fibule.

Coupole : Partie concave d’un dôme ou le dôme lui-même. Trois coupoles symbolisent la Trinité (le Père , le Fils et le Saint Esprit) , cinq coupoles symbolisent Jésus et les quatre évangélistes , treize coupoles symbolisent Jésus et les douze apôtres.

Croix latine : La traverse est plus courte que l’élément vertical.

Croix grecque : Les deux branches d’égale longueur se croisent en leur centre à l’intérieur d’un carré.

Cerf : Le cerf représente l’âme dans l’iconographie chrétienne.

Chrisme : Le chrisme ou monogramme du Christ est depuis Constantin le symbole du christianisme : les lettres grecques I (iota) et X (chi) entrelacées sont les deux premières lettres de Jésus (Iesus) Christ. Elles sont généralement entourées d’un cercle ou d’un triple cercle (allusion à la trinité) ou encore de la couronne de la victoire. Le I de Iesus est souvent remplacé par la lettre grecque P (rho), la signification est alors les deux premières lettres du mot « CHRist », elles sont parfois combinées avec les lettres alpha et oméga (1ère et dernière lettres de l’alphabet grec) qui signifient : « Je suis l’alpha et l’oméga,) », c’est-à-dire, « le commencement et la fin ». Ce signe, reproduit sur le labarum (drapeau de guerre) de Constantin, lui aurait permis de gagner la victoire sur Maxence en 312.

Crypte : Partie souterraine d’une église servant de lieu de sépulture et où l’on plaçait les reliques des saints. Dôme : Toit en forme de demi sphère qui surmonte de nombreux édifices. En Italie nom donné à certaines cathédrales.

Entrelacs : Eléments de décoration qui s’entrecroisent.

Etoiles : Symbole divin, elle appartient au royaume des cieux, au royaume de Dieu, qu’elle décore. La multitude des étoiles symbolise aussi l’innombrable descendance d’Abraham. L’étoile indique un phénomène céleste, divin, celle de Bethléem guide les rois Mages d’orient vers la crèche. On la représente le plus souvent avec huit branches.

Eunuque : Homme castré servant l’empereur

Evangélistes : Auteurs des évangiles (vie et enseignement de Jésus rédigés entre 70 et 95 ).Les quatre évangélistes sont Matthieu, Marc, Luc et Jean.

Evêque : Considérés comme les successeurs des apôtres , les évêques encadrent les fidèles , président les assemblées , prêchent et baptisent .Ils sont assistés par des prêtres. L’’archevêque est un Evêque dirigeant une province ecclésiastique.

Exarchat :  Nom donné à un territoire de l’Empire Byzantin. Le magistrat suprême, l’exarque, nommé par l’empereur détient le pouvoir civil et militaire.

Fonts baptismaux : Cuve dans une église au dessus de laquelle est célébré le baptême par aspersion.

Fût : Tronc de la colonne.

Hiératique : (du grec « hieros » : sacré), qui concerne les choses sacrées, qui a les formes d’une tradition liturgique (religieuse). Une attitude hiératique : rigide, figée dans sa majesté.

Oratoire : Du latin « orare », prier, lieu destiné à la prière, petite chapelle.

Ostrogoths :Les Ostrogoths étaient une des deux fractions des Goths, peuple germanique venu des confins de la Baltique (l’autre fraction étant les Wisigoths). Ils envahissent l’empire romain au IV ème siècle.

Marbre : Roche calcaire très dure qui peut être polie et utilisée dans les arts.

Martyrs : Chrétien supplicié en raison de sa foi.

Mausolée : Bâtiment funéraire de grandes dimensions.

Mosaïques : Tableau polychrome (de différentes couleurs ) composé de petits cubes de pierre., les tesselles. Mosaïque de pavement (au sol) mosaïque de revêtement (mural).

Narthex : Partie couverte à l’entrée de l’église réservée aux débuts de l’ère chrétienne aux catéchumènes, les personnes en attente du baptême.

Nef : Partie centrale d’une église bordée de colonnes qui s’étend du portail jusqu’au transept. La nef se divise en travées.

Paléochrétien : Relatif au christianisme des premiers chrétiens (art).

Paon : Pour les chrétiens symbole de renouveau et de résurrection, d’immortalité.

Pallium : Ornement sacerdotal (religieux) porté par les ecclésiastiques , constitué par une bande de laine blanche brodée de croix noires, qui se porte autour du cou comme un collier, l’une des extrémités pendant sur la poitrine, l’autre sur le dos.

Paludamentum : Manteau court, de couleur pourpre du général en chef, symbole de son imperium (pouvoir de commandement) militaire. Sous l’Empire romain, il devient le signe distinctif de la dignité impériale, dans la mesure où l’Empereur est le chef suprême des armées.

Palmier : Le palmier est un arbre sacré pour les chrétiens. On offrit des branches de palmiers à l’entrée du Christ à Jérusalem . Le dimanche des Rameaux rappelle cet épisode. La palme est le signe de victoire pour les martyrs, symbole de paradis. En raison de la minceur de son tronc, de sa droiture et de la couronne luxuriante de son feuillage, le palmier est associé aux idées de victoire, d’ascension et de renaissance.

Patène : Vase sacré de forme plate sur lequel repose l’hostie consacrée pendant la messe (porté par Justinien). Parabole : récit imagé illustrant un enseignement.

Porphyre : Roche d’origine volcanique très dure. Le nom de cette roche est issu de la couleur pourpre, associée à la pourpre impériale mais aussi au sang de l’eucharistie.

Presbytère : (du grec « presbyterium » : prêtre) Partie du sanctuaire réservée au clergé. C’est l’espace entre la clôture du chœur et l’autel.

Relique : Fragment du corps ou objet ayant appartenu à un saint.

Sarcophages : cercueil de pierre souvent décoré de bas reliefs et d’inscriptions.

Transept : Partie d’une église située entre la nef et le chœur et lui donnant un plan en croix latine .

Tablion : Carré de tissu cousu sur la clamide.

Transfiguration du Christ : Etat glorieux dans lequel Jésus Christ, accompagné de Moïse et d’Elie, apparut à trois de ses disciples (Pierre, Jean et Jacques) sur le mont Thabor.

Tympans : Partie triangulaire située au dessus de l’entrée d’une église.

Voûte : Selon les formes on distingue de nombreux types de voûtes.

Cul-de-four : Voûte en quart de sphère d’une niche ou demi-coupole.

Zoomorphe : Figure à représentation animale.

Catégories :Lexiques historiques
%d blogueurs aiment cette page :